Ce que Dieu a uni : ne le séparons point

Ce que Dieu a uni, ne le séparons point.

Dans notre manière de parler de Marie et de la prier, il faut toujours penser à deux choses.

La première, c’est le rôle unique que Dieu lui a confié : il en a fait la Mère de Jésus, son Fils unique bien-aimé. Nous le redisons dans le « Je vous salue Marie, Mère de Dieu… »

Généreusement Marie a répondu à l’appel du Seigneur. Dans la foi, elle s’est donnée corps et âme au service de son projet.

Au jours de l’Assomption, la servante du Seigneur est entrée dans la joie de son Maître. Le Seigneur lui a donné la première place parmi les créatures humaines. Au-dessus des anges, même.

Voilà pourquoi nous honorons et vénérons d’une manière spéciale cette femme « bénie entre toutes les femmes ».

La deuxième chose à ne pas oublier, c’est ce que Marie est une personne humaine comme nous. Fille de notre race, elle a eu besoin d’être sauvée, elle aussi, par la grâce et la vérité qui nous viennent de Jésus-Christ.

La Mère du Seigneur est la plus grande , la plus sainte des personnes humaines.

Dieu uni

Mais elle demeure toujours un être humain. Elle a collaboré à la mission de son Fils plus que tout autre, mais le Sauveur, c’est Jésus, ce n’est pas Marie.

Cela veut dire une chose: dans notre foi et notre prière, nous ne devons jamais séparer Marie de son Fils. Car elle est en même temps sa mère et sa première disciple.

Il ne faut pas non plus placer Marie sur le même pied que son Fils. Jésus doit toujours passer en premier. Parlons des deux en même temps, oui. Mais n’oublions pas que Jésus est Dieu et que Marie est une personne humaine.

Bien entendu! Allez-vous dire.

Mais savez-vous qu’à entendre parler de certains, on dirait que c’est Marie qui est le Sauveur du monde…. Ils en mettent tellement en parlant de la Vierge Marie, qu’on ne voit plus très bien ce que Jésus et l’Esprit Saint auraient encore à faire!

Donc, dans notre piété comme dans notre vie, Jésus, le Fils de Dieu, doit toujours passer avant la Vierge Marie. Cela ne nous empêche pas d’Avoir une grande dévotion à la Sainte Vierge. Pourvu que cette dévotion donne la première place à Jésus Christ et qu’elle dépende de lui.