Le chapelet : comment prier

Prier le chapelet, c’est prier et méditer sur les mystères de la vie du Christ par l’entremise de la Vierge Marie, en se mettant à la fois à l’école de Marie, mais aussi sous son intercession. Notre prière est accompagnée de celle de notre Mère du Ciel, qui veut que nous avancions toujours plus vers Jésus. Ainsi, prier quotidiennement le chapelet nous fait réaliser, à notre propre niveau, ce que Marie elle-même vécut :

« Quant à Marie, elle conservait avec soin toutes ces choses, les méditant en son cœur. »

(Luc 2,19).

Prier le rosaire : méditer les mystères

Prier le chapelet, c’est prier une partie du rosaire (5 mystères par jour sur les 20 que contient le rosaire). Cette prière nous fait entrer dans l’essence même de la vie de Jésus, et c’est Marie qui nous y introduit. L’on médite les mystères de la vie du Christ, auxquels Marie est fortement liée elle-même. Le rosaire (au complet), ce sont 4 groupes de mystères, répartis comme suit :

  • les mystères joyeux, les samedi et lundi,
  • les mystères lumineux, le jeudi,
  • les mystères douloureux, les mardi et vendredi,
  • les mystères glorieux, les dimanche et mercredi.

Ces mystères s’échelonnent sur l’ensemble de la semaine. Ainsi, notre prière se fait plus proche de la vie de Jésus par Marie, notre âme découvre toujours davantage les grâces et les fruits reliés à chacun des mystères (description complète ci-bas, ainsi que dans les pages dédiées).

Méditer l’ensemble de ces mystères se nomme « prière du rosaire », comme des pétales de roses que l’on essaime dans notre vie spirituelle pour y mettre senteur, couleur, forme et délicatesse.

Prise en main du chapelet

Le chapelet est constitué de billes reliées les unes aux autres soit par une cordelette, soit par une petite chaîne. Reliées, elles forment un cercle avec une longueur de billes supplémentaires à l’extrémité de laquelle on trouve un crucifix, pour rappeler que cette prière prend sa source dans la vie, la mort et la résurrection de Jésus.

Ces billes sont au nombre de 59, et chacune représente une prière qui lui est propre. Elles sont organisées de telle sorte qu’elle dirige notre prière dans un ordre bien précis.

Comment prier le chapelet

Prier le Chapelet

(Autre image explicative disponible ici)
On se met en présence de Dieu, et on fait le signe de la Croix.

Au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit. Amen./

Credo, sur la croix :

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, Créateur du ciel et de la terre.
Et en Jésus Christ, son Fils unique, notre Seigneur ; qui a été conçu du Saint Esprit, est né de la Vierge Marie,
a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort et a été enseveli, est descendu aux enfers ; le troisième jour est ressuscité des morts,
est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant, d’où il viendra juger les vivants et les morts.
Je crois en l’Esprit Saint, à la sainte Église catholique, à la communion des saints, à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle. Amen.

Puis, Notre-Père, 1ère bille :

Notre Père qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous soumets pas à la tentation,
mais délivre-nous du Mal. Amen

Puis, Je vous salue Marie, sur les 3 billes :

Je vous salue, Marie pleine de grâce ;
le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus,
le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l’heure de notre mort. Amen

Puis, Gloire au Père, 1 bille :

Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et pour les siècles des siècles. Amen.

Ici commence la méditation des mystères.

1ère dizaine. On nomme le 1er mystère du jour, ainsi que son fruit. On peut aussi lire le passage des écritures correspondant. Puis :

Notre Père. 10 billes suivantes : Je vous salue Marie. Dernière bille : Gloire au Père.

Puis on termine la dizaine en disant la prière de Fatima : Mon bon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer, conduisez au Ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Faire ainsi pour les 4 autres dizaines.

On peut conclure le chapelet de la manière que l’on veut.

On peut dire, 3 fois : « O Marie conçue sans péchés, priez pour-nous qui avons recours à vous. »

On peut aussi ajouter : « Sacré-Cœur de Jésus, j’ai confiance en Toi. ».

(Optionnel) On peut terminer en chantant le Salve Regina :

Salve, Regina, mater misericordiae. Vita, dulcedo et spes nostra, salve.
Ad te clamamus, exsules filii Hevae.
Ad te suspiramus, gementes et flentes in hac lacrimarum valle.
Eia ergo, Advocata nostra, illos tuos misericordes oculos ad nos converte.
Et Jesum, benedictum fructum ventris tui, nobis post hoc exilium ostende.
O clemens, o pia, o dulcis Virgo Maria ! Amen.

Au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit. Amen/


Voir :

Le rosaire et ses mystères en détails